Bienvenue sur le site du SMICTOM Lot-Garonne-Baïze

Vous êtes ici : Accueil /Le syndicat / Son histoire

  • pdf

Le SMICTOM LGB : un nouveau syndicat

Le Syndicat mixte Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères du Lot Garonne Baïse (SMICTOM LGB) a été créé le 1er novembre 2009, suite à la fusion de deux syndicats : Le SMICTOM d'Aiguillon et le SMCTOM du Pays d'Albret.

Le SMICTOM d'Aiguillon

Le SICTOM, composé de 19 communes, est créé par arrêté préfectoral le 9 novembre 1978. Il assure pour ses communes la collecte et le traitement des ordures ménagères. Par la suite, il a développé de nouveaux services comme la collecte sélective. De nouvelles communes adhérent au SICTOM et en 2006, il a modifié son statut donnant naissance au SMICTOM d'Aiguillon. En 2009, il se composait d'une commune indépendante (Fauillet) et de 4 Communautés de Communes: celles du Confluent, de la Basse Vallée du Lot, du Canton de Prayssas, et du Val d'Albret pour les communes de Buzet sur Baïse, Caubeyres, Feugarolles, Montesquieu, Saint Laurent, Saint Pierre de Buzet et Thouars sur Garonne.

Les dates clés

1978 : Création du syndicat

1980 : Ouverture du centre de Stockage de Déchets Ultimes (CSDU) de Nicole

1993 : Démarrage de la collecte sélective en porte à porte sur la commune de Buzet sur Baïse. Ouverture du CSDU de Fauillet

1994 : Démarrage de la collecte sélective en zone rurale par l'implantation du premier TRISACO sur la commune de Saint Léon

1995 : Création du centre de tri de Nicole

2003 : Ouverture de la déchèterie de Port Sainte Marie et de Prayssas

2006 : Ouverture de la déchèterie de Clairac

2009 : Ouverture de la déchèterie de Damazan

Le SMCTOM du Pays d'Albret

Le Syndicat est né en 1978 sous le nom de Syndicat de travaux pour le Traitement des Ordures Ménagères. Son siège initial se situait à Barbaste avant d'être transféré à Réaup-Lisse en 1985. Par la suite il a évolué avec la pruise en charge de la collecte sélective et des déchèteries. En 2009, il se composait de 3 Communautés de Communes: celles du Mézinais, des Côteaux de l'Albret, du Val d'Albret pour les communes de Lasserre, Nérac, Barbaste, Lavardac, Bruch, Vianne, Montgaillard, Xaintrailles et Pompiey et de 3 communes indépendantes: Le Nomdieu, Lamontjoie et Saint Vincent de Lamontjoie.

Les dates clés

1978 : Création du Syndicat

1981 : Démarrage de la collecte et du traitement

1983 : Acquisition d'un véhicule pour la collecte des encombrants

1993 : Collecte des déchets verts en porte à porte sur 4 communes (Basbaste, Lavardac, Nérac, et Vianne)

2000 : Mise en place de la collecte sélective par apport volontaire sur chaque commune

2002 : Ouverture des déchèteries de Barbaste et de Mézin

2007 : Ouverture de la déchèterie de Francescas

2008 : Ouverture de la déchèterie de Nérac

Juin 2009 : Fermeture du CSDU de Réaup-Lisse, traitement des ordures ménagères sur le CSDU de Nicole

1er janvier 2011 : Les communes de l'ancienne Communauté de Communes de la Basse Vallée du Lot adhèrent à la Communauté de Communes du Confluent sauf  Laffite et  Clairac qui rejoignent la Communauté d'Agglomération du Val de Garonne et Fauillet, commune indépendante du Syndicat.

1er octobre 2011 : Le SMICTOM LGB transfère la compétence "Traitement" au SMIVAL (syndicat mixte départemental de valorisation et de traitement des déchets ménagers).

1er janvier 2012 : Lancement de la collecte sélective des textiles sur l'ensemble du territoire.

1er mars 2012 : Mise en place de la collecte sélective des lampes usagées et des Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) sur l'ensemble des déchèteries du syndicat.

1er juin 2013 : Mise en place de la collecte sélective des huiles alimentaires sur l'ensemble des déchèteries du syndicat.

1er janvier 2017: Fusion de la Communauté de Communes du Confluent avec celle de Prayssas et fusion de la Communauté de Communes du Val d'Albret avec celles des Côteaux de l'Albret et du Mézinais