Bienvenue sur le site du SMICTOM Lot-Garonne-Baïze

Vous êtes ici : Accueil /Les déchets, et après? / Les déchets biodégradables

  • pdf

Un exemple de valorisation avec l'établissement adapté de Mahourat sur la plateforme de compostage de Caubeyres.

Chaque année, elle traite environ 30 000 tonnes de compost d'écorces et de fumier de cheval dont 1000 tonnes en provenance des déchèteries de la zone nord du territoire de SMICTOM.

Etablissement éco-labellisé (gestion durable), elle travaille uniquement des matières renouvelables tracées. Elle ne prélève aucune ressource dans le sol et  ne rejette aucun effluent dans la nature : la plateforme utilise l'électricité produite par ses capteurs solaires photovoltaïques, elle récupère l'eau de pluie et elle est dotée d'un bassin de 2 000 m³ où se déversent les eaux de ruissellement qui serviront à l'arrosage des tas.

Fonctionnement 

Etape 1: Réception et stockage

Les végétaux provenant des déchèteries sont pesés sur un pont à bascule avant d'être déchargés sur la plateforme.

L'élimination des composants indésirables tel que le plastique est alors effectuée par tri manuel. Il est donc important de ne mettre que des végétaux dans la benne déchets verts des déchèteries.

Etape 2: Broyage

Une fois le stock de déchets suffisant (environ 6 fois par an), ils sont broyés avant d'être mélangés à des écorces de pin ou de peupliers  en cours de fermentation pour jouer le rôle d'activateur.

Etape 3: Maturation

Ce mélange est disposé en long tas appelés andains qui seront périodiquement retournés et arrosés pour assurer une maturation aérobie efficace.

Etape 4: Criblage

Les andains sont passés au cribleur (sorte de tamis) : il en résulte trois produits qui seront utilisés différemment selon leur granulométrie :

- taille > 30mm, les particules seront valorisées en bois énergie
- taille comprise entre 20 et 30mm, elles seront valorisées en BRF (Bois Raméal Fragmenté) qui favorise la formation d'humus dans un sol et limite l'apport en engrais.
- taille < 20mm, elles entreront dans la composition du terreau écolabel.

Enfin, c'est à Damazan que sont assurées les dernières étapes de mélange et conditionnement avant la commercialisation au niveau national.